top of page

Rééducation de l’écriture allemande, rééducation de l’écriture française


écriture cursive allemande

Pratiquant la rééducation de l’écriture en Alsace, il est normal que je rencontre de temps à autre au cabinet des enfants ayant été scolarisés en Allemagne. L’écriture manuscrite enseignée dans le système scolaire allemand diffère largement de l’écriture cursive apprise au CP en France. Vous pouvez voir les différences des caractères de l’alphabet. Le tracé des lettres “a”et “t” par exemple est très différent du modèle d’écriture français.

Dans cette écriture cursive que l’on appelle actuellement Vereinfachte Ausgangsschrift, les formes sont héritées de l’écriture cursive Sütterlin. La Sutterlin porte le nom du graphiste qui l’a introduite en Prusse au début du 20ieme siècle. Ce système d’écriture cursive s’est répandu en Allemagne et on nomme parfois par abus de Language de ce nom l’écriture manuscrite enseignée actuellement dans ce pays.


Cette écriture en attaché se rapproche plus d’une écriture script à laquelle on aurait ajouté des liaisons inter-lettres. Ce modèle d’écriture nécessite par conséquent un geste beaucoup moins fluide que celui auquel nous sommes habitués avec l’écriture cursive française. Observez le f qui se termine en bas, le r qui se termine en haut, et le t qui n’a rien de commun avec le notre…Ces spécificités sont les difficultés traditionnelles de cette écriture cursive, et posent des difficultés spécifiques en rééducation.


Il est à noter qu’à cause des différences de tracé avec l’écriture cursive que nous connaissons en France, ces écritures demandent quelques aménagements pour lors des exercices de rééducation de l’écriture. Toutefois, la rééducation reste bien entendu possible.

Ecriture manuscrite en Alsace : le cas des établissements internationaux


A Strasbourg, capitale européenne et cité internationale par nature, un certain nombre d’établissements proposent des enseignements “internationaux”. Les cours s’effectuent dans deux langues. Dans certains cas les alternances de cours entre la langue allemande et la langue française s’accompagnent de l’exigence des professeurs de passer d’un système d’écriture manuscrite à un autre. On comprend facilement que lorsqu’on apprend l’écriture cursive en maternelle, ou lorsqu’on consolide ses acquis en primaire,  il est particulièrement perturbant de se voir enseigner les deux systèmes simultanément. Le plus difficile pour ces enfants est de devoir les utiliser successivement avec des enseignants différents, qui auront des exigences forcément différentes sur le type de tracé. Rien d’étonnant à ce que la maîtrise de l’écriture cursive soit plus difficile pour ces élèves (sans pour autant qu’il faille parler de dysgraphie).


L’ouverture à des cultures différentes est un bénéfice extraordinaire pour les enfants. Mais pour maîtriser le geste d’écriture, je crois que rien ne vaut la stabilité d’un seul système d’écriture cursive, quel qu’il soit, allemand ou français.

écriture cursive allemande

Pour aller plus loin :

  • vous aurez noté qu'en Allemagne le lignage seyes n'a pas cours. Je vous propose pour ma part pour les élèves francophone une adaptation du lignage seyes pour les aider à mieux se repérer : le lignage gurvan

  • La tenue de crayon n'est pas fondamentalement différente en cursive allemande par rapport à la cursive française. Dans les deux systèmes d'écriture je recommande :


Et pour ceux et celles qui sont intéressés et veulent en savoir plus sur ces aspects (un peu méconnus) de l'enseignement de l'écriture il m'arrive d'organiser régulièrement des formations en Visio-conférence sur ce sujet (en général le mardi soir à 20h30) Regardez les dates sur la page formation. Vous y trouverez un module spécifiquement consacré à la tenue de crayon, mais furetez il y a plein d'autre thèmes de formation sur l'enseignement de l'écriture.



382 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page