Une bonne posture pour bien écrire

Mis à jour : avr. 7

Si vous êtes enseignant ou parent, vous savez à quel point écrire peut être compliqué pour les enfants. Acquérir cet apprentissage ne se fait pas au hasard, il y a des règles à respecter et des erreurs à ne pas commettre. Permis les principales il y a celle de la posture.




En effet pour avoir une écriture efficace (c’est-à-dire lisible, rapide et sans douleur), il faut être stable quand l’on écrit car si le corps bouge, l’écriture risque de trembler ou de ne pas bien tenir la ligne. De plus il faut parfaitement libérer les tensions sur le bras qui écrit, et lui donner toute l'amplitude necessaire. Enfin il faut que la main ait toute la place pour avancer.


Ce n'est que du bon sens, mais celà impose une posture bien particulière quand on se met à écrire à la main :


Tout d'abord la position générale du corps doit être bien droite. Si le buste est penché en avant, le poids du corps va reposer partiellement sur les bras appuyés sur la table, et va donc perturber le déplacement du bras.


Il faut que le corps soit bien stable. Pour celà les deux pieds doivent être à plat, par terre ou sur un marchepied, si le niveau de la chaise ne permet pas que les pieds touchent le sol.


Parlons maintenant de la hauteur de la chaise par rapport à la table : si la chaise est trop basse (ce qui est fréquemment le cas avec nos élèves les plus jeunes), le plateau de la table sera trop haut par rapport à l'articulation du coude : les bras vont alors s'écarter du corps pour compenser, et le bras qui écrit sera alors contraint : on va déplacer la feuille (sur la droite pour les droitiers), mais surtout le bras ne sera plus libre de se déplacer pour permettre le mouvement de la main pendant l'écriture. Pour éviter ce problème il faut que la chaise et la table soient à bonne hauteur pour que les avant-bras puissent reposer confortablement sur le plateau.



Si on devait résumer la bonne posture , on pourrait dire que les différentes segments du corps sont à angle droit (coudes, hanches, genoux, chevilles).


Les chaises à roulettes sont bien sur à éviter.


Gardez en tête que les enfants qui ont des postures acrobatiques (un pied enroulé autour du pied de chaise par exemple), ou qui semblent avoir des mouvements du corps incontrôlés lorsqu'ils écrivent (la jambe qui part sur le coté, le besoin de se retourner sans cesse) ont souvent un reflexe tonique asymétrique du cou mal intégré. Leur bras et leur jambe suivent le mouvement de la tête. Il est évident que pour ces élèves il vaut mieux travailler sur ce réflexe avant d'approfondir l'enseignement de l'écriture. Heureusement il existe des exercices simples pour les aider.



Enfin je n'insisterai jamais assez sur l'importance de bien incliner le cahier : en effet si vous écrivez devant vous, l'avant-bras qui écrit ne peut pas être parallèle au bord de la table (vérifiez par vous même, vous allez voir). Or le mouvement de glissé de la main qui écrit se fait perpendiculairement à l'avant bras. Si on n'incline pas le cahier, l'avant bras ne peut pas se déplacer naturellement, et on obtient soit des lignes qui ondulent, soit des crispations et douleur dans le poignet qui essaie de compenser. Pour éviter ce problème il suffit d'incliner le cahier (entre 15 et 25° suffit, la bonne mesure c'est que le bord du cahier soit parallèle à l'avant bras). Et pour les gauchers? me direz vous : et bien c'est toujours l'avant bras qui écrit qui doit être notre guide : la feuille est donc inclinée dans l'autre sens, parfois un tout petit peu plus inclinée.


Dernière remarque il faudra bien insister pour mettre la main sous la ligne.



Pour automatiser cette posture au démarrage de l'écriture j'utilise avec mes élève le rituel 1,2,3 partez :

  • 1 - je penche mon cahier,

  • 2 - je positionne mes doigts sur le crayon,

  • 3 - je place la main sous la ligne

  • et c'est parti !



Je vous résume toutes ces indications pour la posture dans deux petites fiches (une pour les droitiers, une pour les gauchers). N'hésitez pas à les afficher en classe. Elles sont téléchargeables gratuitement sur la page outils pédagogiques.






Et pour ceux et celles qui sont intéressés et veulent en savoir plus sur ces aspects de l'enseignement de l'écriture il m'arrive d'organiser régulièrement des formations en visio-conférence sur ce sujet (en général le mardi soir à 20h30). Regardez les dates sur la page formation.


Je fait régulièrement un module spécifiquement consacré à la posture et à la tenue de crayon, mais furetez il y a plein d'autres modules de formation sur l'enseignement de l'écriture.



2,254 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout