Dans quel ordre apprendre à écrire les lettres ?

Il existe une progression logique pour l'apprentissage de l'écriture cursive. En effet les gestes de base utilisés pour l'écriture sont heureusement peu nombreux. Le geste de la boucle utilisé dans la lettre e est ainsi utilisé dans les trois-quarts de nos lettres.

En travaillant ces gestes en priorité, les enfants comprennent facilement comment se forment les lettres. De plus, nous construisons sur des bases solides puisque nous nous basons sur des gestes que l’enfant connaît et que nous combinons pour obtenir de nouvelles lettres, ce qui simplifie la mémorisation et l’automatisation du geste.

Voici donc une progression possible dans l’enseignement des lettres :


e, l, i, u, t, c, a, d, o, m, n, r, s, p, h, k, b, v, w, f, q, g, j, y, z, x


Voyons en détail pourquoi enseigner les lettres dans cet ordre et comment procéder :


Les boucles


Le geste à travailler en priorité est sans conteste possible la boucle, en sens inverse des aiguilles d’une montre. La petite boucle forme la lettre « e ». En étirant les doigts, on obtient une grande boucle, la lettre « l ».


Il est alors possible d‘écrire les premiers mots en cursive : le, elle.



Les pics : i, u, t

Points, barres accents descendent à la fin du mot


Les pics sont utilisés pour les lettre i, u,t . Ce sont simplement des boucles tellement fines que la notion même de boucle disparaît : le mouvement de montée et de descente se recouvre. La boucle s’affine pour devenir un pic.


Un petit pic ? voici la lettre « i », deux petits pics ? voilà le «u », un grand pic en étirant les doigts ? Nous obtenons le « t » (attention, on ne tracera la barre latérale du t et on ne posera le point sur le i ou l‘accent qu'une fois le mot terminé)


Avec ces lettres supplémentaires, tout en n’utilisant aucun son complexe non encore vu en lecture, il est deja possible de proposer à l'élève d'écrire au moins les mots suivants :

il, lui, lit, élu, télé, l’été, étui, lulu, lili, tutu, titi, elle lit, il lui lit


Je vous ai résumé les étapes de cette progression des premiers mots en cursive dans cette fiche que vous pouvez télécharger dans la page outils pédagogiques.



Les lettres rondes : c, a, d, o

On lève le crayon !


Même si cela n’apparait pas de façon évidente, les lettres rondes sont aussi écrites à partir de la boucle. Pour s'en convaincre regardons le c. Pour le réaliser, le trait commence en haut, et tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le c est donc simplement... une demi-boucle ! Lorsque nous devons écrire la lettre c au milieu d’un mot, nous réalisons en fait une boucle dont seule la deuxième partie laisse une trace sur le papier. La première moitié de la boucle se fait en levant le crayon et ne laisse pas de trace.


Attention : Il est crucial de lever le crayon avant les lettres rondes (c a d o q g). Ne tombez pas dans l’erreur de ne jamais lever le crayon, ce qui oblige à des aller-retours difficiles à réaliser et qui ralentissent considérablement l’écriture.



Voyons les autres lettre rondes : Le a ? Facile, c'est un c suivit d'un pic. Le d ? c'est un c suivit d'un grand pic. Le o ? : un c fermé, avec un demi tour en haut sur le premier interligne.


Ne surchargeons pas l’écriture de bouclettes inutiles. Elles n’ont pas besoin d’être enseignées. Elles apparaitront naturellement avec l’accélération de l’écriture si le geste enseigné est le bon. De plus, les enfants ont tendance à se focaliser dessus, les œilletons (c’est le terme technique exact) prenant alors toute la place au détriment de la lettre.


Avec ces lettres supplémentaires le répertoire de mots que l'on peut proposer augmente :

avec le c : clé, luc, tic, cuit, clic

avec le o : l'école, le loto, il colle, cocotte

avec le a : le cacao, le calcul, elle a lu, il a la clé, elle a collé

avec le d : de, du, la date, le code, la dictée, dodu, elle a lu la dictée



Les lettres ponts ou arcades


Le pont est une forme qui tourne dans le sens inverse de la boucle. C'est une forme moins fréquente dans notre écriture manuscrite, que nous enseignons donc dans un second temps.


Attention : à la fin d’une arcade, on ne s’arrête pas droit sur la ligne. On repart dans le sens de la boucle. Ceci est très important pour bien lier les lettres entre elles...


Pour le n, on commence en haut, pont, pont, puis on remonte

Pour le m, c'est pareil, mais 3 fois au lieu de 2.


Avec le m et le n on peut proposer les mots suivants :

me, mi, mémé, la mode, la lune, le numéro, il a lu le menu, elle a cuit la tomate une minute.



Les lettres complexes


Les lettres complexes nécessitent de combiner plusieurs gestes.


Pour la lettre r, on commence par une pointe, on finit comme un n :

elle a ri, la rue, le rat trotte


Pour la lettre s on commence comme un i , on fait un pont et on referme :

les, la tasse, la ruse, le lilas, il a cassé sa tasse.


Pour le p, il faudra travailler le mouvement du yoyo pour la hampe : on monte comme un i, on effectue le yoyo, on termine comme un n :

une petite pie, un piano, papa prépare une tarte



Pour le h, on commence comme un l, on finit comme un n :

héhé, hihi, une hutte, le cachalot, le chat se cache



Pour le k, on fait comme pour le h, en refermant le pont du n avant de repartir

le karaté, le judoka, un kilo, patrick a un képi



On peut ensuite attaquer les lettres qui se terminent sur le premier interligne. Ces lettres sont difficiles à enseigner car elles nécessitent de modifier les lettres pour les enchaîner.

Le b se termine un peu plus bas, le e commence un peu plus haut pour écrire « be ».

La lettre b s'écrit logiquement comme le l, en remontant et en faisant un demi-tour au premier interligne.

On écrira : un bulle, un habit, barnabé a l'habitude de boire du cacao


La lettre v commence comme un n, finit comme un b :

la vie, la vue, la vitre, la ville, un lavabo, Olivia a vu la belle vue par la vitre


La lettre w est bien sur tracée comme la lettre v.

un kiwi, un wapiti, Marwan a avalé un kiwi



la lettre f est plus complexe : on commence comme un l, mais on poursuit le mouvement jusqu'en bas en pliant le pouce. on termine par un demi-tour sur la ligne de base.


Avec le f on pourra introduire les mots : une flute, une affiche, il file



Il nous reste maintenant le q et le g

Pour la lettre q, le mouvement est comme un c, puis en pliant le pouce on trace le jambage (attention à ne pas remonter, on tracera le u qui suit en reprenant sur la ligne de base)

on écrira des mots comme : qui, que, pratique, Frédérique a vu l'Afrique à la télé.


Pour la lettre g, on commence comme un c, on plie le pouce pour la boucle sous la ligne et on laisse remonter :

une gare, un gala, une galerie, il regarde un gros chat gris.



Voyons le j et le y :

La lettre j commence comme un i et finit comme un g

La lettre y commence comme un u et finit comme un g

déjà, le jus, une jolie jupe, un yoyo, un kayak, un stylo, un pyjama




Enfin il reste le x et le z :



La lettre x et un cas particulier : c'est la seule lettre cursive dans laquelle il est nécessaire de lever le crayon à l'intérieur de la lettre : on commence comme un n qui se referme, on lève son crayon et on y colle un c.

pour pratiquer on écrira : un taxi, le luxe, Maxime fixe un texte sur le mur


La lettre z conclut notre progression : on commence comme un r, on revient en arrière puis on fait une bosse avant la boucle vers le bas.

zéro, zut, le gaz, Alizé a vu le zèbre et le zébu du zoo, bizarre



Je vous mets ces deux infographies pour résumer tout ça et en discuter avec d'autres enseignants. Elles sont disponibles en téléchargement dans la page outils pédagogiques :






pour vos élèves, je vous propose également des modèles adaptés aux cahiers Gurvan 2mm, que vous pouvez découper pour coller dans la marge. Vous les trouverez également à télécharger gratuitement dans la page outils pédagogiques du site.



Pour aller plus loin :



Et pour ceux et celles qui sont intéressés et veulent en savoir plus sur cet aspect de l'enseignement de l'écriture il m'arrive d'organiser régulièrement des formations en Visio-conférence sur ce sujet (en général le mardi soir à 20h30). Regardez les dates sur la page formation. Vous y trouverez un module spécifiquement consacré à la formation des lettres et à la remédiation, mais furetez, il y a plein d'autre thèmes de formation sur l'enseignement de l'écriture.


9,007 vues0 commentaire